Home

cthulhu-2012L’opinion des personnes de mon entourage est divisée entre ceux qui pensent que les politiciens sont idiots, ceux qui estiment qu’ils sont normaux et ceux qui prétendent qu’ils sont compétents.

Étrangement, ces derniers sont toujours eux-mêmes des politiciens.

Je pense qu’ils ont tous tort.

Socialement intelligents

Les politiciens européens que je connais sont tout sauf stupides. Cela se voit assez rapidement. Mais faire la liste des traits de leur caractère qui relèvent de l’intelligence sociale peut être utile.

Les femmes et les hommes politiques couronnés de succès tendent à être doués dans la maîtrise de leur communication. Ils vérifieront scrupuleusement ce qui est écrit en leur nom. Tendez-leur un micro, posez-leur une question sur un sujet ardu, ils ne déraperont pas. Ils diront des choses justes ou fausses, parleront peut-être pour ne rien dire, ne répondront quelquefois pas à la question, mais ils ne diront rien qui fera parler d’eux en mal.

C’est souvent ce qui distingue le politicien d’un parti extrême d’un politicien de gouvernement. Le premier accuse, insulte puis se rétracte ou s’enfonce. Plus prudent ou sagace, le second se retient de baver.

Certains disent que les politiciens sont experts au billard à deux bandes, qu’ils ne planteront pas directement de couteau dans le dos de leurs compétiteurs mais s’arrangeront plutôt pour que quelque chose de négatif soit dit à leur sujet.

Ce comportement existe mais il est rare. Car il est risqué et mine la réputation de celui qui l’initie. Raisonnable, le politicien à succès préfèrera investir son temps à parler et faire parler favorablement de lui-même.

Un élu se souciera de devenir et de demeurer le champion d’une catégorie d’électeurs nécessaires à assurer la victoire du parti auquel il appartient. Un élu vu comme inutile par ses électeurs et par les dirigeants de son parti est rapidement mis à la retraite anticipée.

Il faut du discernement pour identifier et entretenir une niche électorale. Il faut du flair et du bon sens pour déterminer les sujets qui préoccupent le plus les électeurs de sa niche. Il faut de la perspicacité pour construire son image en fonction de la niche que l’on prétend représenter et du jugement pour vérifier que le résultat de son travail puisse s’inscrire dans la narration de son image personnelle et celle de son parti.

Sagacité, raison, discernement, flair, perspicacité : autant de synonymes de l’intelligence qu’il est nécessaire d’avoir et d’entretenir pour réussir en politique. Il y a donc peu de risques que les politiques soient idiots.

La soutenable étrangeté d’être élu

Mais tout de même, les politiciens sont étranges. Ce n’est pas la politique qui les a rendus bizarres : c’est leur bizarrerie qui les a poussés en politique.

Regardez-les bien. À part certaines exceptions, les personnes attirées par les mandats électifs partagent certains traits de caractère. Ils sont avides d’attention, aiment prendre des risques et sont assez narcissiques.

Mettez-vous à la place d’une personne souhaitant devenir député.

Vous traînez pendant des années, abandonnant des carrières plus lucratives ou plus sûres, dans l’espoir statistiquement improbable d’être choisi par votre parti comme candidat à une élection. Vous vous présentez ensuite aux élections dans l’espoir statistiquement incertain d’être élu. Une fois élu, esclave du contexte politique, peu influent, vous végétez à nouveau dans un travail qui n’est pas reposant et qui est peu stimulant intellectuellement. En tant que député, vous êtes traité comme un roi par votre équipe et comme un pion par les ministres, les dirigeants de votre parti ou leurs délégués, dans l’espoir – et là encore les chances sont contre vous – d’intégrer le cabinet d’un ministre. Vous y traînerez quelques années de plus, peu considéré par vos collègues, dans l’espoir – presque certain d’être déçu – de devenir vous-même ministre.

Et pendant tout ce temps, vous êtes obligé de vous soumettre tous les cinq ans aux caprices des électeurs de votre circonscription. Tout autour de vous gireront les corps des hommes politiques mis à la porte par les électeurs au moment où ils commençaient à devenir prometteurs.

Même si vous sautez tous ces obstacles, vous aurez peut-être le droit à un bon dossier, on vous épinglera une médaille mais vous serez forcé de vous éclipser à la prochaine bourrasque et les commentateurs, s’ils vous mentionnent, diront que vous avez échoué.

Accrochés à leur bonne étoile

Qu’est-ce qui les pousse à être aussi vains ? Tout d’abord, le désir d’être quelqu’un, d’être regardé, d’être applaudi. Le pouvoir est un aphrodisiaque.

Deuxièmement, une croyance complètement irréaliste mais tenace en leur bonne étoile. Ils savent qu’ils ne seront probablement pas élus… mais cette fois, pour eux, ce sera différent. Même quand tout semble perdu, ils se disent qu’un miracle peut se produire, qu’ils peuvent encore sortir des mailles du filet. Au fond, ils s’en sont toujours sorti puisqu’ils sont encore là, non ? Donc quelqu’un là-haut veille sur eux et, cette fois, cela marchera, ils le savent.

Enfin – et c’est contre-intuitif – une sensibilité à fleur de peau. Ils sont chaque jour attaqués et chaque jour blessés. Ils lisent, écoutent et regardent obsessionnellement ceux qui les étripent. Mais ils remontent sur le ring en en redemandant. Ils ne savent pas pourquoi ; leur femme ou leur mari ne le savent pas non plus.

Tout cela mène à des douleurs fréquentes, des moments d’euphorie réguliers et un optimisme irrationnel. Certaines des personnes répondant à la description ci-dessus ont fait de grandes choses. Certaines ont aligné les absurdités. Certaines ont fait les deux à la fois.

Ils iront jusqu’au bout, jusqu’à ce que quelque chose d’extérieur, d’immense, d’irrésistible  les terrasse. Au fond, comme toutes les personnes dépendantes, ils ont à moitié envie que cela se produise.

Article originel publié le 23 novembre 2013 sur 24hgold.com

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s