Home

La prestigieuse revue Commentaire publie mon obituaire de Václav Havel dans son numéro de printemps 2012.

Václav Havel, dramaturge et essayiste dissident, figure de proue de la révolution pacifique qui a renversé le régime communiste tchécoslovaque en 1989, quatre fois chef d’État, s’est éteint le 18 décembre 2011 au matin après une longue maladie.

Ci-dessous les deux derniers paragraphes de la nécrologie publiée par Commentaire :

Ayant connu l’emprisonnement, les interrogatoires, le chagrin et les trahisons, la résistance pacifique de Václav Havel a ébranlé les fondations d’un empire et exposé l’absurdité d’une idéologie meurtrière. Il a incarné les aspirations de la moitié d’un continent coupé par le rideau de fer et aidé à construire une Europe unie et démocratique.

Son appel à la liberté, à la responsabilité  et à la dignité était véritablement révolutionnaire car il s’agissait pour chacun de bâtir un monde meilleur pour les générations futures, sans attendre cet effort des autres et de l’État. Cette forme d’espoir ne laissait guère de place au cynisme. Václav Havel a inspiré de nouvelles générations d’idéalistes à s’impliquer dans la vie civique dans l’espoir de résister et de défaire les plus injustes régimes par la persévérance et le goût de la vérité.

Pour lire le sommaire du numéro 137 de la revue Commentaire, cliquez ici.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s